7 JOURS ET 6 NUITS AVEC ANNE DUCROS (2ÈME PARTIE/LA MASTERCLASS)

le groupeLa première partie de cet article a été consacrée à la jazzwoman Anne Ducros. Vous avez pu découvrir, ou redécouvrir, cette artiste française, qui est certainement une des meilleures jazzwomen au monde. Nous vous emmenons à présent sur l’île aux Moines, au « Chemin des Îles » . C’est pour nous l’occasion de vous faire vivre de l’intérieur une Masterclass de jazz vocal,  qui bien au-delà de l’aspect technique, a bouleversé les âmes. Ce sera l’occasion de vous parler des participantes (et oui pas d’hommes..!!) de leurs parcours, un peu de leurs histoires, de leurs quêtes….. et biensur des musiciens.

anne ducros

Anne est en plein enregistrement de son prochain album quand l’idée de la master naît dans la tête de Françoise Mugnier Braudé. Françoise a suivi les cours et les masters d’Anne Ducros pendant de nombreuses années. Nous avons rencontré beaucoup de passionnés de jazz au cours de nos publications, mais Françoise est une encyclopédie de l’histoire du jazz…incollable. Vous lui parlez d’un musicien, un chanteur, elle vous déroule son histoire et vous sort les CD de l’intéressé. C’est une femme d’exception et d’une générosité exceptionnelle. D’ailleurs, nous pouvons affirmer que cette master sera marquée par la générosité de tous les participants… C’est pratiquement leur point commun, leur ADN.

françoise

Françoise Mugnier Braudé est la propriétaire de la maison d’hôtes « Le Chemin des Îles » à l’Île aux Moines. Elle s’est spécialisée dans le bien-être, les soins, la réflexion, et le lieu y est propice. Elle a donc décidé d’être l’organisatrice (et aussi participante) de cette session.  Françoise est dotée d’une culture impressionnante, elle a une vie incroyable; si vous passez par l’île aux Moines, vous devez absolument aller faire un tour au chemin des îles! Anne Ducros a répondu tout de suite présent. Anne est une artiste d’exception, mais aussi une pédagogue aux ressources inépuisables, qui donne sans compter et sans relâche à ses élèves. Il fallait constituer une équipe de musiciens pour cette semaine qui serait clôturée par un concert.

Un trio …..

Gilou

Gilles Nicolas à la basse. C’est un vieux routier du jazz. Gilles (ou Gilou pour les intimes) connait tout… Il suit Anne Ducros depuis 25 ans. Il a tout suivi de sa carrière. Il la connait par cœur. Lorsque vous lui parlez de jazz, il vous emporte dans ses histoires, ses aventures dans les clubs parisiens. Vous n’avez qu’une envie, c’est de lui dire..: Encore Gilou….encore raconte encore. Cet homme a la gentillesse qui est communicative, il est d’un calme olympien. « Nous le retrouvons parfois dans le jardin, serein, pensif…. Nous avons presque l’impression que, pour lui, la vie est un long fleuve tranquille. Gilles enseigne aussi la basse dans le Val d’Oise… Il aime cela, transmettre. Il nous parlera avec affection et admiration de certains de ses élèves….

GiuseppeLe piano sera tenu par Giuseppe Emanuele. Il est un des arrangeurs pour le prochain album d’Anne. Elle le connait bien car ils ont déjà collaboré ensemble. De toute façon, Anne ne laisse pas place au hasard, à l’a peu près…. oh Non. Giuseppe nous a fait rire aux larmes. Le charme sicilien dans toute sa splendeur. Celui qui, après le repas du soir, vous emmène faire le bœuf, et vous propose à 03hoo du matin de faire « La Pasta » pour…… 10 personnes. Il est impossible de vous décrire cet homme…. »Sicilien, quinquagénaire, vivant à Milan, auteur, compositeur, à la tête de son propre Big Band »… « Ça joue grave, comme dirait l’autre« . Je vous souhaite un jour de le rencontrer. Une telle rencontre vous marquera toute votre vie. Il est humble ce « Giuseppe ». Il ne vous affiche pas ses titres…D’ailleurs il s’en fiche… Ce qui compte.. »jouer » ..Montre ce que tu sais faire. C’est un autodidacte de la musique  : Un talent dingue ! Vous ne parlez pas italien…pas grave, il saura vous parler en français et finira par vous apprendre l’italien. Giuseppe possède son studio là-bas à Milan… Il y a enregistré une partie du prochain album d’Anne.

Anne et Chris

J’aurai la chance d’être le batteur de ce trio….Je n’en dirai pas plus, sauf ce petit message qu’Anne m’a adressé : .. »One, Two, tree….You Know what to do« .

Ce 22 août en début d’après-midi, nous arrivons sur « l’Île aux Moines », avec nos bagages et le matériel, sous un soleil de plomb. La porte du portail a peine poussée, nous nous retrouvons dans un espèce de jardin magique, pleins de recoins. Anne est là et nous accueille…. Nous nous embrassons affectueusement. Nous avons l’impression étrange de retrouver la sœur que nous aurions aimé avoir. Elle veut profiter de la plage et nous emmène nous prélasser au soleil avant le début de cette session. Il y a Gilou, mais aussi Emma (qui participe à la masterclass) et le fidèle bouledogue « Léon« . Nous parlons un peu de cette semaine qui nous attend. Le programme est précis et ciselé: Pour les stagiaires le matin, cours  d’histoire du jazz, théorie (2/5/1, blues majeur, mineur, quartes, quintes, toniques, les différentes pulsations, les métriques, le swing, l’after-beat,…). Pour les musiciens  quartier libre ! L’après midi de 15h00 à 20H00 mise en situation avec des morceaux à interpréter par chaque stagiaire avec le trio ( maîtrise du tempo, exposition du thème, développement de l’écoute des musiciens, déceler les informations et signaux des musiciens,..), l’improvisation (compréhension du langage musical individuel, travail sur le phrasé, harmonique, rythmique, ….. et savoir être « le Leader »). Le programme est dense et très complet. Nous avons compris tout de suite ce qu’Anne attendait de nous, notre rôle….

ile aux moines

18h00 sonne…. Nous nous décidons à remonter à notre camp de base, et le trajet est déjà emprunt de bonne humeur. Lorsque nous arrivons, Françoise Mugnier est revenue de ses courses sur le continent. Nous allons la saluer. Elle est une évidence pour nous, l’impression de retrouvailles, et non pas d’une première rencontre, comme si nous étions des amis de longue date. Nos stagiaires apparaissent… Lara, Hanna, Laure, Anna-Paula, Anne… il y aura aussi Emma et Françoise… 07 stagiaires qui ont déjà suivi Anne sur Paris pour des cours ou des Masters. La session devait comporter 10 participants…. désistements de dernière minute…Dommage pour ceux qui ne sont pas venus et tant mieux pour les participantes… il y aura plus de temps pour elles. Anne va tout de suite adapter son programme à cette donnée. Autour d’une coupe de champagne, nous faisons connaissance. Nous allons rapidement prendre conscience de la richesse qui est en chacune d’elles. Des parcours étonnants, des histoires incroyables,…. un sentiment de « zénitude » s’installe rapidement…. pas de concurrence entre les filles. Nous sommes loin d’imaginer que des amitiés vont naître ici. Nous sommes loin d’imaginer comment nous allons être bouleversés humainement  par elles. Dès le premier soir, nous allons traîner tard… Le tempo est donné … Ce sera tard tous les soirs…. Ce sera des rires … des crises de rires…. L’envie de ne pas se séparer et vite se dire vivement demain matin que cela recommence…. Une nuit lors de laquelle Giuseppe nous fait « la Pasta », nous le félicitons sincèrement car ses pâtes étaient à mourir. Il nous répond : « …. Le principal n’est pas qu’elles soient bonnes…. mais qu’elles nous aient permis de rester encore un peu plus longtemps tous ensemble« … quelle déclaration d’amour…. Non ?

Les matinées vont se succéder ….. Pour Giuseppe, Gilles et moi, quartier libre…. l’occasion de discuter ensemble, de refaire le monde autour d’un bon café, une vraie osmose s’est de suite créée entre nous…. Pour les filles, 2 heures de technique « pure et dure », tantôt chanter des gammes, et des gammes et encore des gammes, tantôt de la rythmique avec, entre autre, des exercices corporels diablement efficaces…..et évidemment des tas de conseils précieux pour la voix, la respiration, la fameuse colonne d’air…….

Les après-midi, nous allons évoluer sur les thèmes qui auront été choisis par les stagiaires ou parfois imposés par Anne. Elle est intraitable…. chanter, rechanter, re re chanter, re re re chanter…. Dès le premier jour, la mise au point est claire : …. » Je mène les débats… pas d’intervention parasite ou intempestive des stagiaires. Ce ne sera pas un forum dans lequel chacun donne son avis. Nous ne sommes pas ici pour apprendre un morceau favori… Nous sommes ici pour apprendre à improviser, à se libérer, à prendre confiance, à évaluer ses potentiels… Nous sommes ici pour compléter des acquis.  Evidemment, chacune sera prise en compte par rapport à son parcours. Les différences existent…. Certaines donnent des cours, comme Anna-Paula qui vient des Vosges et qui suit Anne depuis de nombreuses années. Hanna, Islandaise vivant en Italie, est une chanteuse lyrique expérimentée. Hanna est une artiste exigeante, perfectionniste, d’une précision chirurgicale. Elle écrit toutes ses partitions entre les cours.  Anne qui vit à Paris, a vécu longtemps aux USA. Cadre et dirigeante dans de grands groupes, elle s’est orientée vers la comédie musicale, pour venir se frotter au jazz. Anne veut faire de la scène….et trouver des musiciens sur Paris pour tourner. Emma, venue de Lille, violoniste, qui a joué à la Folia de Lille, dans l’orchestre classique de Cologne (Allemagne) possède elle déjà une expérience de la scène et de l’accompagnement en trio jazz. Emma est, par son expérience, la plus à l’aise . Elle sait qu’elle doit travailler sur l’aspect émotionnel de ses interprétations…. Elle doit y croire et se libérer de ses doutes. Lara est une artiste pluridisciplinaire…. fragile comme du cristal.. Elle peint, joue de la flûte…. elle veut, elle ose. Nous la retrouverons lors d’un bœuf endiablé allant chercher sa flûte pour se lancer avec nous dans des chorus endiablés. Laure découvre sans complexe ce milieu. Cette cadre administrative, originaire de la région parisienne va nous étonner. Cette semaine va la faire progresser de façon étonnante. Nous la retrouverons sur scène, libérée, devant ses parents ébahis et fiers. Laure est réellement une fille en « or massif ». Françoise…. Ah notre Françoise bravant tous les excès…. Elle aime le jazz… Elle en est folle amoureuse….  Chanter la transporte. Elle va nous faire une interprétation de « Black Coffee » envoûtante.

Anne Emma Lara

Anne Ducros est impressionnante sur le plan pédagogique. L’évolution des stagiaires est considérable. Elle leur enseigne les bases indispensables. Elles ne seront certainement pas toutes des jazzwomen…. mais elles seront elles…. Elle va les chercher au fond de leurs âmes…. Je vais plusieurs fois être ému au larmes ( et je suis pourtant un vieux routier, je pense) de sa façon de  leur faire bouger leurs lignes ….. Bouleversé en voyant certaines se livrer….. ou quand Anne  se retournera sur moi avec un regard complice me déclarant ……  » Alors tu es fière d’elle » (parlant d’Emma et d’une excellente interprétation de « Take the A Train »)……

En début d’article, je vous disais que le point commun de nos stagiaires était l’humilité….. pas seulement. Je me suis aperçu, au fil de nos conversations, que leur vie avait été souvent marquée par des proches qui leur avaient dénié cette reconnaissance d’être des artistes… des parents qui n’y croyaient pas pour certaines, un (ex)mari qui pendant des années s’était moqué de l’envie de sa compagne de chanter. Le doute pour certaines s’est alors installé, laissant souvent le temps passer et n’osant pas aller à la rencontre de musiciens parfois peu enclin à les aider. Anne Ducros est tout le contraire…. Elle n’a pas oublié son parcours, son histoire, les difficultés. Anne Ducros ne fait pas dans la flagornerie… Non; mais si elle détecte un don, elle vous capture, vous emmène un peu à l’écart et vous secoue avec un regard d’aigle en vous décochant un  :… « Tu attends quoi….??? Tu attends une autre vie pour faire…???  vas-y fonce.. ! » Anne, c’est beaucoup d’amour pour les autres…

Voilà, le résumé de cette semaine …. Alors Anna-Paula, Hanna, Françoise, Laure, Lara, Anne ….. Croyez en vous, osez…!! Anne (Ducros), Gilles, Giuseppe…. merci, je pourrais vous l’écrire 1000 fois… merci pour ce que vous m’avez amené lors cette semaine qui restera longtemps dans ma mémoire …Merci à la vie pour ces rencontres. Pour ceux qui n’y étaient pas…. Osez, venez nous rejoindre pour les  prochaines masters…. Vous pouvez toujours écrire à chtijazz@gmail.com pour être informé des prochaines dates, et pourquoi pas nous proposer des organisations de masters, ou tout simplement pour être mis en contact avec les personnes qui ont été citées dans cet article.

Vous trouverez les petits messages que nos super nanas m’ont adressé :

loreLaure : Six jours de jazz vocal avec Anne Ducros, 3 musiciens professionnels pour nous accompagner, les six autres stagiaires et moi, dans une maison d’hôtes idyllique de l’île aux Moînes, ce devrait être remboursé par l’assurance maladie ! Ce que j’ai vécu et appris au Chemin des îles cette semaine-là n’a pas de prix dans la vie d’une musicienne, amateure ou professionnelle, débutante ou confirmée, célèbre ou inconnue, douée ou pas. J’ai compris et expérimenté que la musique n’existe que dans la générosité, le don de soi et la sincérité. Que la rigueur indispensable de la justesse et du tempo ne doit être qu’un tremplin pour la créativité, l’expression de son monde intérieur, le cadeau que l’on fait au spectateur de sa vérité profonde, faite d’émotions, d’intelligence, de vulnérabilité et de richesse. Non pas la richesse qu’apportent une performance et une technicité de haut vol, mais la richesse qu’apporte la préciosité de ce qui est rare, la beauté de l’unique au monde. Cette semaine-là, j’ai appris que je pouvais faire de la musique. Que j’en avais le droit, la légitimité, et peut-être les moyens, malgré mes lacunes en solfège, mon manque de culture jazz et ma maigre expérience de la scène. Cette semaine-là j’ai rencontré des personnes qui, comme moi et si différemment de moi, tracent leur route dans la musique avec parfois leurs casseroles, leurs lacunes et leur douleurs, mais aussi leur immense joie et une conviction chevillée au ventre et qui comme moi, en ont le droit et les moyens puisqu’elles ont une âme et un cœur. Cette semaine-là, j’ai vécu une expérience de travail, d’art, de rencontres et de partage humain, de découvertes. Cette semaine-là m’a fait grandir.

lara

Lara Une semaine heureuse comme une mer calme et radieuse… Une échappée belle sur l’Ile aux Moines, à redécouvrir son jazz intime et travailler sa voix, avec la merveilleuse Anne Ducros. Merci à toi Anne, c’est unanime, ces mots, ces photos partagées pour exprimer ô combien cette parenthèse de vie fut magique et réparatrice. Érudition, expérience et émotion, tu nous a tant offert, à chaque fois, dans chacune de tes analyses et ton écoute HYPER active. Ton enthousiasme communicatif et insatiable passion de la voix chantée ouvre sur un champs (chant) des possibles infinis… Autour de ce stage, plusieurs personnalités, plusieurs histoires, plusieurs voix, (Anna Paula, Lore, Anne, Emmanuelle, Françoise et Hanna) aussi sensibles que délicates. Merci aux musiciens Giuseppe, (vous le lui transmettrez) Gilles et Chris. Merci à Françoise pour son accueil chaleureux et son énergie. Une douce jeune femme aussi était avec nous, grosses bises à elle et enfin Léon, le p’tit poulet aux grandes oreilles ? bon jazz et chant à vous toutes et tous, et à tout bientôt!

Anne

AnneRencontrer Anne Ducros est une expérience unique et intense. Elle m’a fait découvrir à l’occasion de son stage de chant consacré au jazz, mon vrai style de chanteuse, Elle m’a permis de me lâcher sur des improvisations en respectant ma liberté et en y mettant tout mon coeur. Elle a su nous amener, nous stagiaires, en toute bienveillance, à bousculer nos habitudes et nous faire sortir des sentiers battus. Ses interprétations ont fait notre admiration. Cette semaine de stage aura été une révélation pour moi : je n’ai plus peur d’improviser et j’y prend même du plaisir à présent. Entourée d’excellents musiciens, Giuseppe au piano ,Chris à la batterie et Gilles à la basse, qui ont su nous mettre en valeur, Anne nous a prodigué des conseils techniques et artistiques précieux, tout ça avec simplicité, générosité, et grâce. Au cours de ces 6 jours à l’ile aux Moines, j’ai eu des moments d’émotion intense, portée par la musique, les interprétations des autres stagiaires, les rencontres avec chacun dans une convivialité formidable, un cadre exceptionnel et avec un accueil attentif et généreux de notre hôte Françoise, la pasta de Giuseppe à 3 heures du matin, les fous rires en commun et les discussions jusqu’à des heures avancées. Jeanne a apporté sa touche de jeunesse, de douceur et de charme à ce beau tableau . Et Léon, nous a fait don de son affection et nous a fait beaucoup rire. Même le fils de Françoise s’y est mis à son arrivée le jour du concert en nous préparant ses cocktails enivrants et ses petits plats. Ce lien entre tous, je ne pourrai jamais l’oublier.

HANNA Hanna : Maybe it’s because I’m from an island that I feel the sea very close to my heart, and feel at home on islands, especially in the north, or volcanic ones, as my island (Iceland) combines all of earths basic elements: earth, wind, ice, fire and sea. The sea certainly has a strong influence on us, and many say that the brain is happier by the seaside. Studies have really shown how being in contact or near water stimulates the brain and releases chemical substances related to happiness. But let’s stay more in the mystic and poetic mood of the situation. I say this only to underline the ideal surroundings for the jazz singing stage of Anne Ducros on the wonderful island of Ile-aux-Moines, Bretagne this late august. The tone of our own voice influences our emotions, so if it’s so that the sea makes us happier and more in contact with our inner self, this happiness and self exploration through sound, was sublimed by the guidance of Anne Ducros, who is herself a nature element: the voice. A brilliant and profound guidance to the discovery of ones inner voice, the music of the soul, with great humility and respect for the universal and unexplainable phenomenon that music is, sacred, above us and inside our hearts. This is what comes first to mind to describe my impression of Anne Ducro’s approach to the voice. Those days by the sea, on the tiny island of Ile-aux-Moines, surrounded be a quite « quiet » Atlantic, and a delightful group of persons, all united to affine their voice within, will remain in the memory as the most sweet and soft song, a song that opens your heart every time you sing it.
anna paula Anna Paula : J’ai eu la chance de travailler avec Anne pour la première fois il y a presque 7 ans lors des ateliers qu’elle organisait à Paris.
Elle m’a énormément aidée à ouvrir ma créativité et à prendre conscience que la musique n’était pas qu’un enchainement de belles notes mais que faire sortir notre « voix intérieure » était le plus beau chemin vers l’épanouissement et la joie de vivre.
C’est donc tout naturellement que j’ai eu envie de participer à cette Masterclass, mais je ne pensais pas que cette semaine m’aurait autant marquée…
Ce fut une belle parenthèse de vie dans un lieu propice à la détente et au partage, avec de belles rencontres, des échanges humains, amicaux, gastronomiques et bien sûr musicaux marquants.
Pour moi il y a un avant et un après L’Ile aux moines.

francoise  Françoise : Voici une dizaine d’année, j’avais eu la chance de vivre une magnifique expérience de travail sur moi et d’amitié avec l’enseignement reçu d’Anne Ducros en son école Prélude à Paris, la toute première école dédiée au chant Jazz… Il me tardait de la retrouver et de voir encore sa magie opérer, aussi c’est avec joie , que ce stage Masterclass résidentiel d’une semaine a été concocté avec elle sur l’Ile aux Moines… Nul doute, Anne est une fée aux multiples talents avec une énorme culture musicale, qu’elle met au profit de ses élèves  !!Venue au Jazz après une formation classique, dotée de surcroit d’une réelle empathie, elle a cette grande qualité d’écoute, qui lui permet  de déceler votre jardin secret et de vous guider au meilleur de votre expression vocale en abaissant nos barrières faites de doutes et de peurs ou de préjugés, lorsque l’on aborde notamment l’improvisation (c’est une reine du scatt !!).Les Musts de cette expérience = ° Un voyage musical en immersion totale sur une semaine avec Anne et trois super musiciens (Chris Belpiéri à la batterie, Gilles Nicolas à la basse et Guiseppe Emmanuele au piano –y compris celui de la cuisine pour les soirées pastis). ° Le travail sur la théorie et les bases techniques ° Les bœufs (jams) impromptus dans la Joie et le Fun du partage

° Le concert de fin de stage avec les amis de l’île autour d’un buffet participatif

C’est l’émotion à fleur de peau après tous ces échanges teintés de différentes sensibilités, que nous nous sommes quittés avec la conscience infuse que nous sommes désormais uni(e)s , telle une belle famille…

et notre pote à tous… » Léon »

leon

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *