JIMMY SMITH….GOSPEL, BLUES, JAZZ…..ET SURTOUT HAMMOND B3

JIMMY SMITH

Chtijazz.com a décidé de consacrer un article à Jimmy Smith, un peu sous l’impulsion du prochain album de Lucky Peterson, qui sera un hommage à cet artiste.

Jimmy Smith, dont le véritable état civil est James Oscar Smith, est né le 8 décembre 1925 dans la ville de Norristown, en Pennsylvanie (USA). Il est décédé en 2005, à l’âge de 79 ans, en Arizona. Jimmy Smith a marqué un tournant dans le jazz, en lui donnant une impulsion parfois « hystérique », qui peut aussi être classée  dans la catégorie Acid jazz .

En fait, Smith a commencé par le piano dès l’âge de 9 ans. Son ADN musical s’est construit à travers la tendance musicale de l’époque : Le gospel et  le blues . En 1948, alors qu’il se fait engager dans un Big Band à Philadelphie, il « découvre » l’orgue Hammond. Il va en faire son instrument de prédilection, qui lui sera définitivement associé.

hammond B3

Il faut dire que l’orgue Hammond (1930)  est pratiquement né en même temps que Jimmy Smith. Cet instrument, crée par Laurens Hammond, avait pour objectif de pouvoir équiper les paroisses ne disposant pas de moyens suffisants pour un orgue à tuyaux. L’orgue Hammond est un instrument électromécanique, basé sur une roue phonique de 91 pignons.  Les pignons tournent dans un champ magnétique, ce qui donne ce son si particulier, reconnaissable immédiatement parmi tant d’autres. L’orgue Hammond a connu des évolutions technologiques, jusqu’à la version A100. C’est néanmoins la version B-3 qui va faire le succès de la marque. Mis au point en 1955,  et toujours utilisé plus de 50 ans après, il se différencie de ses prédécesseurs par l’utilisation d’un système de percussions et de tirettes.

L’orgue Hammond B-3 est souvent associé à la cabine Leslie. Cette dernière a été imaginée par Donald Leslie. Elle est munie de hauts-parleurs  dirigés vers des diffuseurs rotatifs situés en bas et en haut de la cabine. La cabine donne un effet tournant au son…ou effet doppler pour les initiés. Il est à noter que, Hammond et Leslie, sont fabriqués par la division musicale du groupe Suzuki. Le prix d’un orgue Hammond d’occasion est de 5000 euro. Ces instruments sont assez rares sur le marché de l’occasion et la côte s’en ressent.

hammond b32Pour en revenir à Jimmy Smith, outre le B-3 auquel il est associé,  c’est aussi et surtout sa technique d’interprétation que nous résumerons de façon simpliste comme suit :  Une main gauche axée sur la basse et confortant ainsi l’action du pied gauche, qui doit donner des impulsions rythmiques ou doubler la basse. La main droite, elle, doit jouer la ligne mélodique, et le pied droit réaliser les modulations sur la pédale d’expression.

La discographie de Jimmy Smith est pléthorique. L’apparition des « Juke-Box » a largement contribué à sa popularisation dans les années 45-50. Les enregistrements de Smith ont été réalisés sous les labels « Blue Note  » et « Verve ».

Les collaborations furent nombreuses …West Montgomery, Lalo Schifrin,….Kenny Burrell,.. Dizzie Gillepsie, Oscar Peterson…..du lourd, du très lourd. Les collaborations ont donc été nombreuses et éclectiques, avec des générations de musiciens tellement différents. Les styles tout autant variés, rock, jazz, country, du blues au be-bop en passant par le rhythm n’blues…et toujours ce son « Smith ». Miles Davis l’aurait qualifié de « 8ème merveille du Monde » lors d’une interview….mythe ou réalité ???

A la rentrée, nous aurons  la chance de voir sortir dans les bacs, le nouvel album hommage de Lucky Peterson (primé au victoires du jazz 2016) . L’album portera justement le titre de « Tribute To Jimmy Smith ». Nous retrouverons pour ce bijou : Lucky Peterson (Organ Hammond B3),  Herlin Riley (drums), Kelyn Crapp (guitar), special guests Archie Shepp pour deux titres,  Philippe Petrucciani pour un titre avec guitare et Nicolas Folmer sur un  titre trompette…. Une tuerie en perspective. Si vous voulez faire plaisir à un zicos, à l’approche des fêtes de fin d’année, « Tribute To Jimmy Smith » sera une valeur sûre.

Lucky Peterson, à qui  nous demandions lors d’une interview, ce qui le motivait par dessus tout, nous répondait « Love  and Peace » …Pensait-il alors à Love And Peace : le  Tribute To Horace Silver lors duquel  il a collaboré avec Jimmy Smith ??? Pour les amateurs de Smith, vous pourrez retrouver Lucky Peterson et son B-3 à Marcq en Baroeul à la salle Charcot, le samedi 1er Octobre 2016. Il sera accompagné des meilleurs musiciens  » les gardiens du temple du Chicago blues » : Shaw Kellerman (guitare), Timothy Waites (Basse), Xavier Jackson (clavier) et notre ami cubain  Raul Valdes (batterie).

Chtijazz.com vous le garantit, ce sera le concert de la rentrée à ne surtout pas manquer !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *