IBRAHIM MAALOUF : 10 ANS POUR ATTEINDRE LE « ZÉNITH »

Ibrahim Maalouf Lille

 

Pour Chtijazz.com, il s’agit d’une double découverte….. Le live d’Ibrahim Maalouf dans un « Zénith« , et l’organisation V.I.P que propose le « Zénith » de Lille (59). Il faut remonter à quelques mois, lorsque mon ami, le bassiste Luc Dewerte, me présente Christiane Jardin-Obajtek, la Responsable Relations Publiques au Zénith Aréna de Lille (59).  Le motif de notre rencontre n’avait pas grand chose à voir avec le jazz…. J’ai immédiatement découvert une passionnée… passionnée par son job, passionnée par ce lieu. Christiane Jardin-Obajtek est immédiatement à votre écoute et connait son sujet par cœur. A l’occasion de cette première rencontre, nous avions eu droit à une présentation (presque) complète de l’équipe à la tête de cette salle. Puis, une visite de cette immense arène, dans laquelle nous avions eu l’occasion de venir assister à plusieurs concerts  (Joe Bonamassa, Earth Wind and Fire, …). Ma passion brûlante pour le jazz ainsi exposé, Christiane me proposa de venir assister au concert d’Ibrahim Maalouf…… en me disant … » Tu connais Ibrahim Maalouf ???« . Elle me proposa de découvrir la prestation VIP que propose le Zénith Aréna…

Revenons sur Ibrahim Maalouf, car en fait cette soirée m’a permis de constater que le Zénith contenait, ce 11 octobre 2016, pas moins de …..4.000 spectateurs…. Que tous ne connaissaient pas ou peu cet artiste. Je n’étais en fait pas très étonné que certains invités me posent ces questions avant le concert :  » C’est quel style de musique Ibrahim Maalouf ? »… pour après le concert me demander….  » C’est du Jazz ? » J’allais rentrer dans une espèce d’explication dont je n’étais moi-même pas très convaincu. Néanmoins, une chose est certaine, tous mes interlocuteurs étaient, à l’issue du show,  en état d’apesanteur, surpris et ravis par ce musicien….

Mais qui est cet « Ibrahim Maalouf » ?

ibrahim-maalouf-k6qp

Ibrahim Maalouf est âgé de 35 ans. D’origine Libanaise, né en pleine guerre, ses parents vont l’emmener en France, avec sa soeur « Leyla », où il va grandir en banlieue parisienne. Son  premier professeur de trompette  sera son père Nassim Maalouf. Il faut préciser que Nassim Maalouf avait eu comme professeur de trompette un certain Maurice André au Conservatoire de Paris. Ibrahim va passer par les répertoires  classique, baroque, contemporain ….. et la musique orientale. Son père va lui apprendre l’art de l’improvisation dans le répertoire de la musique orientale. Nassim Maalouf va mettre au point une trompette à quatre pistons dite microtonale, dont le quatrième piston offre la possibilité de jouer les quarts de ton, indispensable  à la musique orientale. Il s’agit de la trompette dénommée « trompette 1/4 de ton ». Dès l’âge de 9 ans, avec une trompette « piccolo », il se produira en duo avec son père dans le registre classique. Un tournant se produira, lorsque le jeune Ibrahim, âge de 15 ans, interprète le  « 2ème concerto brandebourgeois de Bach« . Cette oeuvre réputée particulièrement difficile, parfaitement interprétée par ce jeune garçon, va  conduire les professionnels à l’encourager. Maurice André lui-même l’encouragera à devenir trompettiste professionnel.

Ayant un temps hésité entre architecture et musique, son choix sera celui de la musique. Il entrera en cycle musical au CNR de Paris, où il obtiendra deux premiers prix. Puis il entrera au CNSM, d’où il sortira diplômé. De 2006 à 2013, il va enseigner la trompette à La Courneuve-Aubervilliers. Il quittera ce poste pour créer sa propre classe  d’improvisation au Pôle Supérieur d’Enseignement de Paris. Ibrahim Maalouf est un passionné d’improvisation…. Cela le tient, c’est son moteur, son mode d’expression…..Ibrahim Maalouf est un boulimique de projets d’une grande diversité : Il compose des œuvres pour trompette et orchestre, des musiques de films, des albums de jazz, des albums de musique pop, collabore avec de nombreux artistes de styles très différents (Sting, Salif Keita, Amadou et Mariam, Marcel Khalifé, Lhasa De Sela, Matthieu Chedid, Juliette Gréco, Mark Turner, Larry Grenadier, Angel Parra, Vanessa Paradis, Vincent Delerm, Trilok Gurtu, Nguyen Lê…). Nous pourrions dire un « Tout terrain, No limit »

Le grand public le découvre réellement en 2014, lors des victoires de la musique, où  il est primé pour son album « Illusion » :  Catégorie « Meilleur Album de Musiques du Monde ». C’est une première, car les victoires de la musique n’ont jamais décerné de récompense pour un  album instrumental jusqu’alors. En 2015, Ibrahim Maalouf joue lors des obsèques du dessinateur « Tignous » , assassiné dans l’attentat de « Charlie Hebdo ».

IMG_20161011_200807

 

Je me retrouve donc, ce 11 octobre 2016, à venir écouter celui qui depuis 10 ans tourne sur les scènes et a su trouver son public. Lorsque je me présente pour cette soirée à la porte du « Zénith », je suis accueilli, dès le barrièrage, par le personnel de sécurité. Après une fouille minutieuse et menée avec une grande courtoisie, je suis conduit jusqu’à l’entrée. Immédiatement pris en charge par une hôtesse, je suis amené dans l’espace « VIP », dans le cadre du « Business Pack » qui est proposé par le Zénith Aréna. Accueilli par  Christiane Jardin-Obajtek en personne, elle me fait découvrir cet espace cosy. L’endroit est chaleureux et agréable. Les hôtesses sont aux « petits soins ». Un éventail  de boissons nous est offert, à discrétion. Un buffet, d’excellente qualité,  est à disposition.IMG_20161011_200752

Je vais être rejoint par une dizaine de privilégiés. Cette prestation, proposée par le Zénith, vous permet de patienter agréablement en attendant le spectacle. Ce service, adapté aux entreprises, clubs, .. est une excellente idée, qui mérite d’être soulignée, et qui ne manquera pas d’intéresser bon nombre, d’autant que le prix est raisonnable.  Le concert approche, une hôtesse nous amène jusqu’à notre siège.

IMG_20161011_200823

Le Zénith est plongé dans le noir, quand soudain les premières notes retentissent. Le ton est donné…. du tonique, très tonique…..Ibrahim Maalouf est au clavier. Il est tout de suite dans les tours maximum de sa machine. Le concert va se dérouler à un rythme d’enfer. Musique, visuel, le show est rodé et bien rodé.  Ibrahim va faire danser, chanter son public…. Il va faire participer 4000 spectateurs de façon très habile, se permettant avec beaucoup d’humour de donner des cours de rythmique. Car il a de l’humour…. et sait faire preuve d’énormément d’humilité et de recul. Il a cette gentillesse qui me ramène il y a bien longtemps à un voyage que j’avais réalisé à Beyrouth. Je revois ce voyage, je ressens cette chaleur, les odeurs me reviennent, les paysages sont là. La magie de cette sonorité spécifique qu’il  emploie me fait voyager dans l’espace et dans le temps.  Je suis au carrefour d’ Achrafiyeh à l’est, et Ras-Beyrouth à l’ouest. Je revois le Port….

IMG_20161011_212937

Ibrahim Maalouf a choisi comme idée guide à son nouvel album « Les femmes ».. »La famille »… Au cours de ces interventions, vous comprenez que cet homme est attaché aux valeurs familiales. Il va leur rendre hommage tout au long de la soirée. Sa musique est marquée par des  sonorités envoûtantes. La rythmique est puissante… le batteur, Stéphane Galland, hyper présent. Ils enchaînent les titres :  Nomade Slang,  Red & Black LightEssentielles, Escape (cliquez), ..  Puis il y aura ce moment magique…. Les élèves des conservatoires de Lille et Tourcoing (cuivres et cordes) se retrouvent sur la scène…. combien… 50…100 ??? peu d’importance… ça sonne.  Un des marqueurs d’Ibrahim Maalouf est la générosité…. Tous ses musiciens seront mis en avant : François Delporte, Eric Legnini, Franck Woeste ,Antoine Guillemette, Yann Martin, Martin Saccardy, Youenn le Cam.  Nous allons avoir droit successivement  à une « battle » endiablée de toms basses entre 5 musiciens… même une incursion de bignou…

IMG_20161011_212942

 

Le concert se termine…. Le public bat le rappel….. Ibrahim Maalouf revient sur scène pour nous interpréter :  رحيب  (Ya ha la) « Bienvenue »

…Le show est terminé, je suis repris en charge par une hôtesse qui me ramene dans le salon VIP pour prendre une dernière consommation. En remontant certains me reposent cette question : C’était du jazz ????  je répondrai : Non… Ce soir j’ai assisté a un excellent concert de  musique actuelle, plus électro, voire pop… avec des accroches très rock. Le public  a aimé n’est-ce pas là le principal ?….. . Pour vous faire votre idée cliquez « ici«


 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *